5 conseils pour aider un proche atteint d’une dépression

La dépression peut toucher tout le monde. Mais comment faire si elle frappe l’un de ses proches ? Pour bien soutenir cette personne, il est judicieux de connaître comment s’y prendre. Voici quelques conseils pour aider son proche atteint d’une dépression.

Écouter la personne et considérer sa souffrance

Pour soutenir son proche déprimé, il faut avoir une capacité d’écoute. En général, une personne dépressive ressent l’envie de parler et de ressasser les mêmes angoisses. Même si on trouve ces propos inintéressants, il est préférable de prendre la peine de les écouter. Cela fait beaucoup de bien à cette personne. Pour l’encourager à parler, on doit avoir une attitude de douceur et d’ouverture. Il est donc primordial d’inciter la personne à exprimer sa souffrance. Il faut également s’armer de patience. Un individu dépressif manque souvent d’enthousiasme. On doit donc éviter de se décourager ni se vexer si les efforts et les initiatives pour le distraire ne réussissent pas. Même si cela n’enchante pas, on devra consacrer beaucoup de temps pour valoriser son proche et de lui présenter tout ce qu’il est encore capable de réaliser. Il faut également considérer sa souffrance en lui confortant avec des mots consolants.

Montrer son affection et être tolérant

Une des meilleures choses qu’on puisse faire pour aider son proche dépressif est de lui montrer son affection. Si on sent que la personne en question nécessite du réconfort physique, on n’hésite pas à la prendre dans les bras. Il est aussi indispensable d’affirmer son soutien inconditionnel en lui disant qu’on l’aime. À noter que le soutien d’une personne de confiance est souvent fondamental, notamment lors d’angoisses profondes. En outre, l’une des plus grandes qualités d’un aidant est la capacité de tolérance. Il faut donc éviter de riposter contre l’agressivité de la personne dépressive. À cause de sa souffrance, cette dernière prononce parfois des paroles offensantes sans raison apparente. Il ne faut pas prendre ces manquements trop à cœur. Il faut aussi comprendre que ses sautes d’humeur ne sont pas certainement personnelles. Avec l’attachement qu’on a envers son proche, on doit être tolérant.

Se montrer bienveillant

Pour aider son proche atteint d’une dépression, il faut se comporter avec empathie envers lui. On doit l’encourager à conserver les activités qui lui préfèrent habituellement. On peut aussi lui conseiller d’aller voir un psychiatre. S’il habite, par exemple, dans la région de Bruxelles-Capitale, on l’amène à effectuer une consultation psychologue à Jette. S’il refuse de s’y rendre, pourquoi ne pas lui proposer de rejoindre son médecin généraliste pour un bilan de santé ? Cette étape sera certainement plus rassurante que de rejoindre directement un psychiatre. Son médecin pourrait peut être le convaincre de se traiter. En outre, on favorise le renouveau de l’espoir chez son proche. Pour cela, on l’aide à trouver des projets ou des rêves permettant de réduire sa tristesse. On peut commencer par des choses simples comme la visite d’un ami ou passer un week-end loin de la ville ou dans un merveilleux endroit. Il est aussi parfait si on lui suggère de voyager dans un autre pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *