Le traitement innovant pour l’état de tension psychique constant

D’extraordinaires révolutions et progrès ont été accomplis dans le domaine du traitement des troubles psychiques. Désormais, différents problèmes mentaux peuvent être traités avec succès. Parmi ces traitements innovants figure la stimulation magnétique transcrânienne (SMT), un outil d’investigation et de recherche scientifique en neurosciences.

Zoom sur la SMT

La SMT est une technique médicale utilisée pour diagnostiquer et traiter certaines affections neurologiques et psychiatriques. On a développé des applications cliniques basées sur la SMT pour traiter, entre autres, la dépression, la douleur, la dystonie, les acouphènes ou encore les séquelles d’accident vasculaire cérébral. La SMT sert à établir des interférences causales sur les rapports entre le comportement et le cerveau. Le principe de la SMT se repose sur l’induction d’une impulsion magnétique sur le cortex cérébral à travers le crâne. En effet, la SMT permet d’induire de manière focale des courants électriques dans les régions corticales. Cette application a pour but de stimuler les cellules nerveuses et modifier le fonctionnement des circuits cérébraux sous-jacents. En changeant rapidement les impulsions magnétiques, l’excitabilité des neurones dans le cerveau modifie. Pendant l’intervention, le patient reste éveillé et peut reprendre immédiatement ses activités quotidiennes normales après l’intervention. La SMT ne nécessite donc aucun médicament ni anesthésie.

Les matériels utilisés

Pour mettre en œuvre la SMT, on trouve différents équipements. Parmi les matériels utilisés dans ce traitement, on utilise, par exemple, la bobine. Celle-ci s’applique directement sur la tête du sujet. Il y a également le stimulateur, une machine délivrant des impulsions de courant électrique de haute intensité dans la bobine. Le stimulateur produit les impulsions électromagnétiques sur le cortex cérébral à travers le crâne. Afin d’évacuer la chaleur dans la bobine par les impulsions répétées de courant, le stimulateur est souvent combiné à un système de refroidissement. On utilise aussi le système de neuronavigation. Cette technique bénéficie d’un logiciel de visualisation servant à charger des images IRM anatomiques du cerveau ou des images IRM fonctionnelles. Elle a pour but de détecter directement les cibles de stimulation dans une reconstruction tridimensionnelle du cerveau. Ce logiciel est intégré à un système de capture optique du mouvement. Le matériel de neuronavigation est nécessaire pour réaliser des stimulations personnalisées.

Qui peut en bénéficier et quels sont les effets secondaires ?

Des essais cliniques de la SMT ont été menés pour différentes indications psychiatriques. Il y a, par exemple, le trouble dépressif clinique, la schizophrénie, le trouble obsessionnel compulsif, le trouble du spectre autistique ou encore les troubles des conduites alimentaires. Pour connaître les critères d’admissibilité à la SMT, il est judicieux de rencontrer un coordinateur d’étude ou demander l’avis d’un psychologue. Les résidents dans la province de Hainaut, par exemple, peuvent consulter un psychologue à Châtelet. En outre, les gens intéressés à la SMT ne doivent pas avoir des antécédents d’épilepsie ou des troubles convulsifs. Ils ne doivent pas aussi avoir des implants métalliques ferreux dans le crâne. Ces personnes ne doivent pas également être enceintes. Par ailleurs, la SMT pourrait provoquer des effets secondaires. Parmi ces derniers figurent la crise épileptique, le clignement involontaire des yeux et les vertiges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *