Les signes distinctifs de l’hyperactivité chez un enfant

L’hyperactivité est un trouble comportemental qui empêche un enfant de rester tranquille et de garder sa concentration. Il est souvent difficile de savoir qu’un enfant est hyperactif ou non, cependant il est intéressant de reconnaitre certains critères qui doivent alerter les parents pour prendre les bonnes dispositions pour l’enfant.

Perception et gestion de l’hyperactivité

Dans le monde médical ; l’hyperactivité est classée dans les troubles comportementaux dénommés sous le terme TDA(h) ou troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité. Les études ont montré que ce trouble touchait trois fois plus les garçons que les filles. De manière générale, on associe les enfants turbulents et agités à l’hyperactivité. Cependant la vraie hyperactivité est au-dessus de ces simples critères. Dans de nombreux cas, les enfants atteints par ce trouble comportemental sont constamment en échec scolaire et ont des réactions violentes. Dans un premier temps, si vous percevez ce type de problème chez votre enfant, il est préférable de vite trouver le contact psychologue à Schaerbeek. Il faut savoir que la psychothérapie est le meilleur remède pour rétablir l’équilibre comportemental de l’enfant et de réduire les effets de l’hyperactivité comme le manque d’attention et de coordination, et la difficulté d’appréhension du langage et des cours en général.

Les signes précurseurs de l’hyperactivité

Les origines de l’hyperactivité sont diverses. Récemment on a pu remarquer que certains parents étaient hyperactifs sans le savoir et ont transmis leur trouble chez l’enfant. Les facteurs environnementaux et la pollution due à la forte urbanisation sont également reconnus comme source de la hausse de l’hyperactivité chez l’enfant ces dernières années. De même, une mauvaise alimentation notamment un apport trop élevé en sucre favorise l’apparition de ce trouble du comportement. 3 critères qui permettent néanmoins d’indiquer qu’un enfant est probablement hyperactif.

  • Les enfants impulsifs

L’impulsivité chez un enfant n’est pas forcément le résultat d’une mauvaise éducation. Si ces vœux ou ses désirs ne sont pas exécutés dans l’immédiat un enfant hyperactif peut facilement devenir agressif. Il répond aux adultes de manière inappropriée et n’hésitera pas à leur couper la parole, quelle que soit la situation.  Emportés par son hyperactivité, ces enfants trébuchent souvent et cassent des objets lorsqu’ils sont mécontents.

  • Absence de concentration

Un enfant hyperactif aura du mal à rester tranquille. C’est pour cette raison qu’il n’arrive pas à retenir son attention en cours ou même durant les jeux. Sans finir ce qu’il a entrepris en premier, l’enfant hyperactif aura tendance à changer d’activité. Même le sommeil de cet enfant peut être coupé par son absence de concentration. La concentration nécessite du calme et c’est surtout pour cette raison qu’un enfant hyperactif apprend difficilement les choses en classes par exemple. Tout ce qui est graphique, langage et lecture nécessiteront pour lui de gros efforts.

  • L’agitation permanente

Dès que l’on voit qu’un enfant semble agité, on a tendance à dire qu’il est hyperactif. Cette agitation est la source de l’impulsivité et du manque de concentration chez l’enfant. Si un enfant agité réussit à rester calme et à se concentrer lors d’un cours, par exemple, cela signifie qu’il n’est pas hyperactif. Cependant, cette agitation peut se manifester d’une autre manière notamment chez les filles qui peuvent papillonner ou avoir la tête dans les nuages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *