Remboursement des soins d’infirmière, dans quelles mesures ?

Il existe plusieurs types de soins qui peuvent être faits à domicile, dont les services de soins infirmiers et l’hospitalisation. Après être hospitalisé, les soins donnés à un patient se poursuivent souvent à domicile et à raison. C’est dans ce cadre que faire appel à une infirmière est nécessaire. Cependant, si vous souhaitez vous faire rembourser, il faut alors se renseigner sur le remboursement des soins d’infirmière : dans quelles mesures ?

Comment peut-on être remboursé équitablement ?

En général, les soins infirmiers sont dispensés pendant et à la suite d’une hospitalisation. Dans d’autres cas, ils sont dispensés dans une optique de traitement de maladies de longue durée (chronique). Notons que le tarif et remboursement dépendent de type de soin. Il est alors important de trouver une mutuelle pour rembourser les restes de charge pour les soins infirmiers à domicile. Le plus convenable est d’opter pour un contrat sur mesure en fonction de l’état de santé du patient en question étant donné que chacun a ses propres attentes et besoins. Les infirmiers libéraux, étant des praticiens non conventionnés, sont libres de fixer leurs honoraires. C’est pourquoi il est primordial de disposer d’un bon complémentaire santé. Il est également recommandé de passer par un comparateur avant de choisir une mutuelle. Cela permet de bénéficier des meilleures garanties et couvertures avec des cotisations plus abordables.

Remboursement des soins d’infirmière

Les soins à domicile sont des actes généraux pouvant avoir lieu pour différents types de patients et dans diverses situations. Dans certains cas et à certaines conditions, c’est l’assurance maladie qui se charge du remboursement des soins infirmier à domicile. Notons qu’il s’effectue sur une base de 60% du tarif de convention, comme pour tous les auxiliaires médicaux. Cependant, cela n’inclut pas les dépassements d’honoraires. Les soins offerts par toute infirmière à domicile, y compris une infirmière à domicile à Colfontaine, sont soumis à une franchise de 0,5 à 2 euros par acte médical (somme déduite des remboursements effectués par la Sécurité Sociale).

Quelle différence avec l’hospitalisation à domicile et les services de soins infirmiers à domicile ?

L’hospitalisation à domicile (HAD) est principalement recouru dans le cas des soins palliatifs, de cancérologie ou de périnatalité. Ce dernier, contrairement aux soins à domicile, est pris en charge par toute une équipe pluridisciplinaire. Cette hospitalisation, tout comme l’hospitalisation classique, est couverte à 80% par l’Assurance Maladie. Ce remboursement s’élève à 100% s’il s’agit d’une affectation à longue durée.

D’une autre part, les services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) sont, en principe, pris en charge directement et à 100% par l’Assurance Maladie. Autrement dit, aucuns frais ne sont à avancer. Les SSIAD n’interviennent que sur prescription médicale. Il est à préciser que les soins spécifiques non infirmiers ne sont pas remboursés. C’est pourquoi une mutuelle santé serait d’une grande utilité pour couvrir l’éventuel montant restant à charge. En raison de certaines limitations internes aux SSIAD, il est possible de ne pas être immédiatement pris en charge lors d’une demande. En d’autres termes, il est tout à fait possible que le demandeur se trouve dans la liste d’attente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *