Comment faire face à une ménopause précoce ?

Chez les femmes, les cas de la ménopause ont une exception. Il s’agit de la ménopause précoce. Ce trouble atteint les 1% des femmes dans le monde. En effet, ce cas peut survenir avant les 20 ans ou les 30 ans. Dans la mesure où une de vos proches est atteinte par ce trouble, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette insuffisance ovarienne et les conseils à tenir compte pour qu’elle puisse mieux vivre avec ce trouble.

La ménopause précoce en quelques mots !

Connue aussi sous le nom d’insuffisance ovarienne, la ménopause précoce est un trouble dont les symptômes se dévoilent tout comme la ménopause normale, mais juste qu’elle apparaît en dessous de l’âge de 40 ans. Les ovaires n’arrivent plus à produire des ovules convenablement vu que les follicules n’y existent plus. Outre les causes héréditaires, la chimiothérapie ou la radiothérapie a aussi une grande influence sur la ménopause précoce. Il en est de même pour les causes auto-immunes et virales. L’assistance d’un sexologue à Tournai est fortement recommandée pour une femme atteinte de ce trouble. Ainsi, elle pourra bénéficier d’un meilleur accompagnement médicamenteux et psychologique face à sa situation.

Vivre normalement même avec une ménopause précoce

La femme peut affronter de nombreuses contraintes en liaison avec la ménopause précoce. En effet, elle est tenue d’agir pour ne pas se perdre dans la dépression due à ce trouble. Voici quelques conseils à privilégier :

  • Canaliser les bouffées de chaleur : pour bien vivre ces moments fastidieux, l’important est de suivre un traitement adéquat. La prise de compléments alimentaires liés aux prescriptions hormonales de la ménopause est indispensable. Il s’agit de l’administration d’œstrogène par voie cutanée. Ceci est combiné à de la progestérone bio identique.
  • Alléger les douleurs aux seins : ces inflammations insupportables durant les phases de la ménopause peuvent être gérées grâce à un progestatif de synthèse. Le choix se porte sur la tibolone ou la phytooestrogène issue du soja.
  • Régulariser les cycles : parfois les menstruations n’existent plus chez les personnes atteintes de la ménopause précoce. L’alternative est donc de déclencher des règles artificielles au moyen de la pilule contraceptive. Le corps est injecté d’œstrogène suffisant pour avoir des règles.
  • Éviter la prise de poids : l’ingestion des pilules contraceptives entraîne une prise de poids. En outre, la ménopause précoce caractérisée par les troubles hormonaux et la rétention d’eau favorise aussi quelques kilos de trop. Faire du sport et opter pour une nutrition conseillée par un diététicien est une solution à cet effet.

Les compléments alimentaires pour booster l’énergie et la qualité de vie de la personne sont aussi importants. Les rations riches en calcium et en vitamine D sont les essentiels à prendre. Le fait de favoriser les fruits et légumes dans lors des trois repas journaliers est également une action favorable pour maintenir la qualité de la santé de la femme.

L’alcool et le tabac sont vraiment à éviter pour que les conséquences de la ménopause précoce ne soient pas trop insupportables. Ces derniers accélèrent le vieillissement des cellules et surtout de l’ensemble des organes et du corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *