Le bio, gage de santé : l’intérêt de l’alimentation bio

Plus qu’une hygiène de vie, le bio démontre un art de vivre, un respect pour la nature et ses vertus. Consommer une nourriture bio est loin d’être un geste anodin, car qui dit « bio » dit « commerce équitable et développement durable. » En effet, le principe du bio est avant tout de prendre soin de son existence tout en prévoyant également celle des générations futures. En plus de respecter l’environnement, le mode bio agit positivement dans votre alimentation. Découvrez tous les avantages de l’alimentation bio dans cet article.

Le bio défini en quelques lignes

Le « Bio », utilisé par abréviation du mot «  biologique » fait référence à une chaîne de production respectant l’environnement, suivant une réglementation stricte et certifiée, depuis le travail agricole jusqu’au conditionnement. Parfois, un logo AB est visible sur l’emballage du produit pour montrer qu’il n’y a pas de présence d’OGM ou d’Organismes Génétiquement Modifiés et de pesticides. Par ailleurs, choisir d’être bio vous garantit également le plein de vitamines, de nutriments et de minéraux surtout dans vos légumes et vos fruits !

Fuyez les pesticides, mangez bio !

L’intérêt premier de se mettre au bio est surtout d’éviter la contamination de pesticides souvent présent dans les fruits et les légumes non bio. Sachez en effet que l’exposition ou la consommation de pesticides peuvent engendrer une détérioration du système nerveux, des problèmes ORL, de la diarrhée, de l’insomnie, une vision trouble, une brûlure chimique de la peau, des secousses musculaires, une perte de conscience et même parfois la mort.

Le Bio signifie aussi pas d’hormones de croissance !

Les hormones de croissance, on les retrouve souvent dans un élevage qui ne soucie que de la quantité de viande. Et souvent, dans cette forme d’élevage focalisée sur la productivité, on retrouve aussi d’autres produits nocifs pour la santé à l’instar des produits phytosanitaires et des colorants. Choisir de manger bio vous éloigne de ces poisons pour l’humain. Ce n’est pas le cas si par exemple vous consommez des œufs industriels. Ce sont des œufs de poules élevées en batterie, vivant dans de mauvaises conditions et gorgées de pesticides.

Le bio, pas de produits transformés

La consommation bio doit aussi se faire jusque dans les produits industrialisés. Biscuits, viandes préparées, laitages, amuse-gueule, tout peut contenir des produits chimiques, des additifs alimentaires, des conservateurs et même de l’OGM lorsqu’ils ne comportent pas la mention « bio. » À vrai dire, il est démontré que ces produits industrialisés non bio sont à 95% des produits transformés et composés en grande partie de substances nocives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *